Outre les cas de contagion, l’un des chiffres qui ont le plus augmenté pendant la pandémie de Covid-19 est celui de la violence familiale, c’est pourquoi les Nations Unies (ONU), en collaboration avec le gouvernement mexicain et ses alliés ont décidé de promouvoir une initiative visant à fournir un hébergement sûr dans des hôtels aux femmes et aux enfants victimes de violence.

L’initiative Spotlight est le nom de cette proposition qui a été précédemment mise en œuvre dans l’Union européenne, qui vise à éliminer l’augmentation des cas de violence à l’égard des femmes et des filles dans le monde, en offrant un hébergement temporaire et gratuit dans des hôtels pour femmes, garçons et filles. et les jeunes pendant le processus d’enquête dans un cas de violence domestique.

Le programme entrera dans la première phase

femme noire et blanche

Afin de répondre à l’augmentation pouvant atteindre 45% des cas de violence au cours du dernier semestre, dans cette première étape du programme, le personnel des hôtels et agences qui participeront à différents protocoles de sécurité, d’accompagnement et de canalisation sera formé, afin que On s’attend à ce que cette initiative reçoive le feu vert d’ici septembre.

Nous savons qu’en raison du confinement pour prévenir l’infection à Covid-19, la violence contre les femmes, les enfants et les adolescents a augmenté, de sorte que tous les secteurs sociaux ont la responsabilité de mettre en œuvre des solutions à court terme pour protéger leur intégrité et Tes droits. La collaboration entre les secteurs public et privé pour offrir un hébergement sûr aux femmes et à leurs fils et filles est la preuve de cet engagement.

—Christian Skoog, représentant du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) au Mexique

Spotlight devrait inspirer plus de pays

jeunes hommes et femmes marchant

Le lancement de ce programme au Mexique est une étape de plus pour démontrer le potentiel qui existe dans la collaboration entre le gouvernement et le secteur privé au profit de ceux qui en ont le plus besoin, et on s’attend à ce qu’il conduise à plus de pays d’Amérique latine. rejoignez l’initiative.

C’est le résultat conjoint de l’effort entre l’Unicef, le Fonds des Nations Unies pour la population (Unfapa), le Groupe Posadas, la Commission nationale pour prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes (Conavim), ainsi que les instituts nationaux de Développement social (Indesol) et des femmes (Inmujeres), en plus des centres de justice pour les femmes et des instances d’attention aux familles dans les entités fédérales mexicaines.