Depuis le début de la pandémie, nous avons regardé les nouvelles et nous sommes enfin optimistes, car apparemment un bébé à Singapour est né avec des anticorps contre Covid-19.

Céline Ng-Chan, 31 ans, était enceinte d’Aldrin lorsqu’elle a attrapé la maladie en mars lors d’un voyage en Europe avec sa famille. Malheureusement, sa fille de deux ans a été hospitalisée pendant près de trois semaines, tandis que sa mère a passé quatre mois à l’hôpital et 29 jours sur un appareil de survie. Pour tout cela, Céline craignait pour la santé de son bébé.

Maman tient joyeusement son nouveau-né;  femme aux yeux bridés;  enfant né avec des anticorps contre Covid-19

Heureusement, le 7 novembre, Aldrin est né en bonne santé et après plusieurs tests, les médecins ont déterminé que le petit garçon avait développé des anticorps qui pouvaient le protéger du virus.

C’est très intéressant. Son pédiatre dit que mes anticorps Covid-19 ont disparu, mais Aldrin est né avec eux. Mon médecin soupçonne que je les lui ai transférés pendant la grossesse. Tout s’est bien passé malgré le fait que ma maladie ait été diagnostiquée au cours de mon premier trimestre, qui est la phase la plus instable de la grossesse. Je me sens tellement chanceux d’avoir Aldrin en bonne santé. Je suis soulagé parce que j’ai l’impression que mon voyage avec le coronavirus est enfin terminé.

—Celine Ng-Chan

Pieds de bébé nouveau-né;  enfant né avec des anticorps contre Covid-19

Paul Tambyah, président de la Société Asie-Pacifique pour la microbiologie clinique et les infections, a déclaré que même avec les millions de personnes infectées, y compris des milliers de femmes enceintes, il y a eu très peu de rapports d’infections chez les bébés, ce qui suggère que les mères peuvent passer vos anticorps via le placenta.

Cependant, des études menées à Wuhan, en Chine, suggèrent que cette immunité transmise n’est que momentanée et que l’on ne sait pas dans quelle mesure elle protège contre la maladie, de sorte que les femmes enceintes ne peuvent pas baisser leur garde de la même manière qu’elles le peuvent. le transfert des anticorps peut leur transmettre la maladie, comme dans le cas d’une Française qui a accouché en mars 2020 d’un bébé atteint de Covid-19 à l’hôpital Antoine Béclère, sur la commune de Clamart.